12 février 2013

Ciment industrie - délocalisation | un mal bien réel

CimenterieCe Lundi 11 Février a vue apparaître les inquiétudes des industriels Français du ciment concernant la hausse de l'importation de ciment extra-communautaire et de ses risques.

Rachid Benyakhlef, actuel président du Syndicat Français de l'Industrie Cimentière, en a d'ailleurs rappelé la dangerosité de cette concurrence pour l'économie de l'hexagone. Principale cause de cette menace, des coûts totalement indescents qui se caractérisent par des charges locales différentes. Vu par beaucoup comme étant non-délocalisable du fait de son côté "dense", l'industrie de production de ciment et de clinker nous démontre malheureusement le contraire.

Les quelques chiffres qu'avance Rachid Benyakhlef sur la situation du secteur ne font que confirmer son bon point de vue. En 2012, il était enregistré une baisse de 6.7% de la consommation de ciment en France, cependant de cette forte baisse on peut également répertorirer une hausse de plus de 5% de l'importation du matériau (le taux d'importation atteint désormais les 10%). Quant à la production de ciment en France, notre belle patrie voit ses productions baisser de prêts de 8%.

C'est avant-tout les réglementations environnementales et sociales qui perturbent le secteur. Pour être plus précis, c'est l'empreinte carbonne qui est montrée du doigt, celle-ci étant jusqu'à 75% plus importante que le ciment de France. De plus si l'Union Européenne devait sévir d'avantage sur les règles d'émissions de CO², le président du SFIC aurait raison de s'inquiéter encore plus des distorsions des concurrents extra-communautaires.

Posté par SofiaKrak à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ciment industrie - délocalisation | un mal bien réel

Nouveau commentaire